Chine (Part.3)

Croquis divers des Monts sacrés.


La philo orientale prône l'importance du vide. De telle sorte que ce qu'il faut voir ce ne sont pas les traits qui forment le dessin, mais l'espace se situant entre ces derniers.
Je trouve ça beau, poétique. Pour la peine, je l'applique : je ne finis pas mon dessin.





Au sommet d'une des montagnes, une construction qui me fait vaguement penser à une antenne GSM.
C'est beau la nature, quand même.






N'embellissons pas plus que de raisons : les monts célestes sont touristiques. L'affluence de curieux ne cessant de croître - et le tourisme intérieur étant plus que populaire - le nombre d'hôtels est également en constante augmentation. On construit, on bâtit, ça pousse comme des champignons, et ce à diverses hauteurs. Conséquences, ça fait du bruit, des crasses, des saloperies. La montagne n'est pas un lieu de repos mais de travail. Cessez donc de l'idéaliser.

"A chaque endroit son envers."
(Jeu de mots pourris aux multiples interprétations. Et étrangement en accord avec le dessin qui pourrait être vu dans tout les sens...)






Les crêtes montagneuses dépassaient de l'amas nuageux et donnaient une impression visuelle maritime. On se serait cru au sein d'un archipel.

Je touchais du pastel gras pour la première fois. Le rendu final n'est pas tout à fait ce que je voulais illustrer mais pour un début, je m'en contenterai.





Deuxième dessin au pastel, le même jour.

5 commentaires:

. a dit…

c'est beau la chine, c'est beau les dessins de chine.

Sandrine a dit…

Ton premier dessin est vraiment chouette!

Scarlett a dit…

"Je trouve ça beau, poétique. Pour la peine, je l'applique : je ne finis pas mon dessin."
Ha ha! Feignasse.
(Soubrette)

Tian a dit…

J'avoue que j'en avais un peu marre de dessiner la montagne ^^


@Sandrine et Monkey : Merci :D

Poupon a dit…

Ouais c'est pas fini mais c'est classe n'empêche... Mireille aurait apprécié.

Real Time Web Analytics