Caeda Libre ou l'histoire de l'homme qui chutait (part.1)

Les cases 7, 8, 9 et 10 devant subir des retouches - et sachant que je n'ai terminé que 19 pages sur les 32 que je m'étais fixé - je poste ici ce que je nommerai "la partie 1 du projet caca."
La suite viendra plus tard. (D'ici la mi-janvier, j'imagine.)







Je dédie cette histoire à D. Adams.

5 commentaires:

Martin a dit…

yé, super graphisme et l'histoire m'a l'air fort bieng. projet caca? t'exagères!

Marie a dit…

Hé hé hé. Chouette chouette.

Roudoudou a dit…

C'est du mangasse, mais alors là c'est du pur jus sans sucre ajouté! Et c'est encore meilleur :)
Chinois a su transposé la condition humaine en tant que "conditionnée à être". Le rejet de l'être comme prise de conscience unilatérale est ici exploité avec une aisance presque insolente.

"Sidérant !"
Le Monde

"Une démonstration de force pour une oeuvre qui tourne une page dans l'histoire du roman graphique."
Le Figaro

"Chinois prouve encore une fois que l'essor de la bande dessinée n'est pas prêt de s'essoufler."
Télérama

"Magistral."
Le nouvel Obs

Tian a dit…

@Martin : En fait, le "caca", c'est parce que j'ai fait plein d'erreur par la suite, dans mon dessin et que ça m'énerve d'avoir été à la bourre pour la remise.

@Roudoudou : T'es en plein dans ton syllabus de philo, là? :p

Aurore a dit…

cool mec !

(comme pour aller dans le sens de Roudoudou, la vérification des mots marque "no press", et t'évite les inconvénients de la notoriété, genre parazzi)

Real Time Web Analytics